Test de Halo Wars 2 sur Xbox One et PC : De la stratégie sans prise de risque

Score de la rédac
Score des lecteurs
[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Test réalisé à partir d’une version commerciale.

C’est après une très longue pause ; pas moins de huit ans, que la licence Halo retrouve un terrain miné, celui de la stratégie. Le temps passé a-t-il réussi à nous faire oublier un premier épisode en demi-teinte ? Mieux, ce délai aura-t-il permis aux développeurs de mettre au point une référence de la stratégie en temps réel ? L’on aimerait y croire.

Sur un plan historique, Halo Wars 2 se déroule 28 ans après les évènements contés dans le premier épisode. Ici, l’on retrouve les mêmes personnages, ceux de l’équipage du Spirit of Fire, qui vont devoir faire face à une menace plus importante que les Covenants, les Parias. Cette sortie du sommeil se révélera bien plus compliquée à gérer, l’UNSC n’étant plus vraiment ce qu’elle était. Voici donc l’histoire principale, celle qui vous tiendra en haleine entre 5 à 9 heures, en fonction de votre niveau et votre adaptation. Rien de plus à dire sur cette dernière, si ce n’est qu’elle est, parfois, ponctuée de cinématiques en images de synthèse d’une qualité incroyable et indéniable ; certainement le point fort du soft et la raison principale de se lancer dans Halo Wars 2.

Il faut dire qu’après huit longues années entre Halo Wars et Halo Wars 2, l’on était en droit d’attendre une amélioration graphique digne de ce nom, d’autant que le premier opus se rapprochait, lors des phases de jeu, d’une qualité trop insuffisante pour nous rappeler que nous évoluions alors sur Xbox 360. Désormais, nous pouvons le dire, les graphismes ont connu une évolution assez notable ; en dehors de ces cinématiques, totalement folles, malgré le fait que l’on retrouve toujours des aspects assez cartonnés. Si l’on a pas réellement de grief quant à la lisibilité des actions à l’écran ; y compris lorsque les combats sont très larges, l’on pourra, en revanche, pester sur certaines textures, trop pixélisées et indignes de cette génération de console. S’il souffle le chaud et le froid dans la même mesure, Halo Wars 2 parvient néanmoins à arborer un style graphique convenable et parfois sublime ; mais bien trop inconstant.

Là où Halo Wars 2 ressemble le plus à son prédécesseur, c’est bien sur le plan de la jouabilité, finalement assez simpliste ; parfois même trop. Dans tout jeux de stratégie qui se respecte, créer sa base et les défenses est l’un des points les plus importants d’une bonne partie ; ici, l’on reprend les mauvaises habitudes du premier opus, des bases finalement préconstruites, qu’il est impossible de déplacer. Comprenez donc que vous disposez d’emplacements où vous serez autorisés à construire des dépôts de ressources, casernes, garages et autres bâtiments, mais qu’une fois ces emplacements utilisés en totalité, vous n’aurez plus de réel choix de construction, si ce n’est détruire une construction et la remplacer par une nouvelle. Qu’à cela ne tienne, Halo Wars 2 prône l’accessibilité, et le fait avec brio. Impossible d’être perdus lorsque l’on se lance dans l’aventure, et il suffira de retenir quelle formation est meilleure que l’autre pour réussir à prendre l’avantage ; comme dans tous les jeux stratégiques encore une fois. Finalement, l’on ne viendra que pester sur cette « liberté » de construction réduite, un point négatif que trop souvent abordé dans Halo Wars premier du nom. Le reste est un exemple à suivre sur le plan de la prise en main, puisque les raccourcis sont maîtrisés, à l’image de la sélection d’unités.

Test de Halo Wars 2 sur Xbox One et PC : De la stratégie sans prise de risque

Comme pour les cinématiques ; l’on parle bien ici des cinématiques en images de synthèse, la bande-son est folle et permet de vivre des moments si épiques qu’ils parviennent à se graver dans votre mémoire pendant de très longs moments. À cela, l’on ajoutera ; et l’on soulignera surtout, la qualité des doublages qui ne cesseront de vous projeter dans un univers aussi cinématographique qu’entraînant. S’il fallait ne retenir que quelques points en particulier dans ce Halo Wars 2, il ne fait nul doute que la bande-son en ferait partie.

Avec tant de temps écoulé, les joueurs ont-ils eu la patience ; notamment les fans de la première heure, d’attendre et d’accepter le retour de la licence aussi facilement ? Et si un mode campagne ; qui manque cruellement de cinématiques par moment, assez court aurait raison de cette principale vertu ? Pour l’adepte de la stratégie, le mode solo est essentiel, oui, mais c’est surtout le multijoueurs qui comptera pour lui, et, à ce niveau-là, Halo Wars 2 parvient à se montrer surprenant, à défaut de séduire entièrement. Principale nouveauté du titre, des joutes multijoueurs plus nerveuses que jamais, avec un mode Blitz intéressant et plus stratégique qu’il n’en a l’air. Il n’est alors pas question, ici, de débuter sereinement sa partie et de patienter plus de trente minutes pour gagner ou perdre, mais bien de se lancer dans un duel éclair, qui ne durera guère plus de dix minutes. Car oui, l’avantage ; et certainement le point fort, de ce mode de jeu nous vient tout droit d’un mélange surprenant entre stratégie et jeu de cartes. Pour rentrer plus en détails sur le mode Blitz, ce dernier met les joueurs directement dans l’action, sans base. C’est avec un paquet de cartes ; affichant des unités plus ou moins fortes, que l’affrontement principal vient se faire ; pour réussir à améliorer vos unités, charge alors à vous d’ouvrir des packs gagnés en jouant par exemple. Dans l’espace de jeu, les ressources sont octroyées automatiquement, ou découvertes dans certaines zones. L’utilité de ces derniers est conséquente, offrir la possibilité de jouer des cartes d’unités plus fortes ; mais très chères, ou lancer des pouvoirs dévastateurs. Attendre le moment opportun pour lancer telle ou telle pièce d’infanterie est alors crucial et l’on découvrira, au final, un mode de jeu simple, mais ultra nerveux et stratégique avant tout. Une bonne surprise pour les joueurs.

Si l’on se souvient encore du premier épisode de Halo Wars, l’on ne pourra aucunement contredire le fait que ce Halo Wars 2 semble plus à l’aise, autant dans son déroulement que dans sa réalisation, et le fun procuré s’en ressent. Alors que l’on pourra encore pester sur l’impossibilité d’établir une véritable base ; un peu à la manière d’un très bon jeu de stratégie, l’on aimera parcourir le mode campagne pour y découvrir l’histoire, grâce à des cinématiques réussies sur tous les points. Pour les plus impatients, le mode Blitz est une bonne alternative et permet une nervosité prenante et tentante, de quoi égayer nos soirées.

Au final, Halo Wars 2 montrera vite ses limites sur le plan de la technique, mais pourra se vanter de nous faire oublier un premier épisode qui s’apparentait plus à une copie brouillonne qu’autre chose. Plus beau ; heureusement, plus fun, plus maniable, et surtout plus nerveux dans son mode Blitz, Halo Wars 2 parvient à attirer les regards et l’on saluera les cinématiques. Un autre avantage est à noter pour Halo Wars 2, puisqu’il permet de retrouver un jeu de stratégie en temps réel sur console, un fait d’arme important puisque le genre semble bien délaissé au profit des PC.

  Verdict !  
Graphisme

Certes, Halo Wars 2 est bien plus que beau que le premier opus ; et heureusement puisque huit longues années les séparent. En revanche, et malgré des cinématiques à couper le souffle, l’on retrouve toujours des textures indignes de 2017 et de la puissance de la Xbox One.

14 / 20
     
Jouabilité Accessible et simpliste à souhait ; peut-être même trop, la jouabilité est un exemple à suivre pour contenter aussi bien les nouveaux que les anciens joueurs.
 17 / 20
     
Bande Son
Tout comme les cinématiques, la bande-son est prenante et proche de la cinématographie. L’on appréciera notamment les doublages, un gage de qualité et un exemple à suivre.
 17 / 20
     
Contenu
Avec un mode campagne finalement assez court en fonction de votre niveau, le solo n’est pas le point le plus important de Halo Wars 2. L’on préférera alors se tourner vers le multijoueurs et le mode Blitz, nerveux et appréciable, mais qui pourrait ne pas plaire à tout le monde.
 14 / 20
     
Fun Les fans de la licence Halo seront servis, tandis que les autres découvriront un univers relativement riche. L’on appréciera surtout que Halo Wars daigne enfin remettre la stratégie en temps réel en avant sur console de salon, un moment que trop rare. 15 / 20
     
   Conclusion  
     
Les plus
  Les moins
Les cinématiques   Toujours des problèmes de textures
Le mode Blitz   Trop simple…
La bande-son   …Et trop classique
 
Note Finale
  15/20
Difficile de porter un jugement enivrant sur Halo Wars 2, mais tout aussi difficile de lui jeter la pierre, puisque le soft parvient à faire bien mieux que le premier opus, que l’on jugera de trop brouillon. Si l’on reste dans une optique de facilité ; et de simplicité, l’on mettra en avant le mode Blitz, les cinématiques de la campagne et la bande-son, trois points essentiels et sans lesquels Halo Wars 2 ne parviendrait pas à se hisser à un tel niveau de qualité.
La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction est un regroupement des acteurs de MoveForGames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.