Test de Pixel Heroes Byte and Magic sur Xbox One : Un bon condensé d’humour

Score de la rédac
Score des lecteurs
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Supporters des pixels, amoureux des histoires folles ; et idiotes, fervents défenseurs de l’humour et autres aventuriers du dimanche en quête d’exploits, prenez quelques minutes pour vous abreuver du nectar de Pixel Heroes Byte and Magic sur Xbox One, un titre très entraînant ; et très punitif, mais ne vous laissera pas de marbre.

Alors oui, difficile, là encore, de parler énormément d’un titre au final assez court, mais quelle bonne idée que s’aventurer sur ces terres désolées. Ici, les Fils de Dawn prient un ancien et sombre Dieu et ont commencé à recruter des gens pour leur cause dans tout le pays ; voici, en quelques mots, ce qui vous sera conté par un personnage simplement vêtu d’une pancarte « The End ». Bien sûr, l’on fera rapidement abstraction de l’histoire pour découvrir un titre très rétro, mais surtout très prenant lorsque l’on maniera ses armes au mieux. Un simple choix malheureux de votre part, et c’est une mort permanente qui viendra vous saluer, vous obligeant à recommencer le récit depuis le début. Vous l’aurez compris, Pixel Heroes Bye and Magic n’est pas là pour plaire au plus grand nombre, comme en témoignent ses graphismes d’un autre âge.

Que l’on surfe sur cette vague du rétro est compréhensible, et l’on se plaira même à dire tant mieux. User d’un tel stratagème est excellent pour sortir un titre qu’il aurait été bien plus compliqué de réaliser avec les moteurs que l’on connaît. Oui, Pixel Heroes Byte and Magic n’est pas très beau et tient très bien son nom, mais l’on aimera tout de même certaines de ses animations, et quelques effets de lumière ; en dehors de cela, l’on retrouve des couleurs assez chaudes et certains sprites sont joliment mis en avant. Bien sûr, il peut être compliqué d’évaluer cet aspect de Pixel Heroes, et c’est pour cela que l’on ne lui attribuera pas de note.

En conservant coûte que coûte son aspect rétro, Pixel Heroes Byte and Magic sur Xbox One ne pouvait entreprendre de s’aventurer dans un style de jouabilité connu dans les AAA. Il n’est alors aucunement question de se mouvoir de manière conventionnelle (notamment avec les sticks), puisque l’on retrouve une sorte de point’n’click qui n’en est pas vraiment un. Ici, le stick droit est utilisé dans la ville pour se rendre à droite ou à gauche, mais tous les autres déplacements se font automatiquement sur la carte du monde. Les donjons, pour leurs parts, sont une succession de salles qui offriront des ennemis plus ou moins coriaces, ou des butins à tenter de dévaliser. RPG au tour à tour plus classique, Pixel Heroes Byte and Magic propose un système de combat simpliste où chaque action est à sélectionner. Bien sûr, il est toujours question d’équipements, de points d’expérience, de statistiques ; une enchanteresse sera, à terme, bien plus efficace pour utiliser de la magie, qu’un simple guerrier que l’on pourra transformer en véritable tank, de faiblesses et de résistances, ou encore de choix multiples. C’est même certainement ça la force du titre, un contenu plus conséquent que de primes abords, et qui parvient à occulter le gros point noir du soft, une bande-son presque inexistante.

Test de Pixel Heroes Byte and Magic sur Xbox One : Un bon condensé d’humour

Si cette dernière n’est qu’une simple musique jouée en boucle ; vous êtes d’ailleurs prévenus lors des premiers instants de jeu en cliquant sur le groupe de musique dans l’auberge, l’on passera vite sur son intérêt. En revanche, le contenu de Pixel Heroes Byte and Magic est plus à la fête, se permettant également quelques folies bien senties. Si la trame principale n’est pas très longue ; encore faut-il réussir à passer les premiers donjons, cette dernière offre de multiples références que le plus aiguisé des joueurs se fera une joie de souligner. Précisons d’abord que réussir ; toujours sans mourir, la quête principale vous permettra de vous infliger un niveau de difficulté supplémentaire et vous offrira quelques bonus, comme de nouveaux personnages plus puissants. Lors de vos pérégrinations, il ne sera pas rare de vous arrêter au bord du chemin pour faire face à un dilemme ; allez-vous aider le Docteur (oui, nous retrouvons enfin Doctor Who en jeux-vidéo ! Allons-y !) dans les réparations de son Tardis ? Allez-vous caresser un chat qui semble inoffensif, ou allez-vous attaquer une carotte qui parle et qui semble être sous le coup d’une malédiction ? Tant de questions qui trouveront une réponse manette en main, et qui viennent offrir un sentiment assez fort de béatitude. Si l’on se laisse prendre au jeu ; tout en passant outre le fait que Pixel Heroes Byte and Magic n’est disponible qu’en Anglais et Allemand, il ne sera pas rare d’y passer du temps, beaucoup de temps même.

Le choix de vos trois personnages principaux est primordial pour se lancer convenablement dans l’aventure qui vous attend, sans compter que celle-ci est loin d’être sympathique. Le moindre faux pas ne pourra que vous conduire à une mort certaine, sans possibilité de reprendre quelques minutes avant le drame. Énervant lorsque cela arrive pendant la septième quête, mais très jouissif dans le même temps, puisque vos choix ou votre personnalisation n’étaient certainement pas assez travaillés pour vous aventurer aussi loin. Dès lors, l’on ne pourra que vous guider vers une diversification maximum et une complémentarité de vos héros de base, afin d’avoir un soigneur ; que vous placerez le plus loin possible des ennemis, un mage ou un archer assez puissant au milieu, puis une montagne de muscle à l’avant, capable d’encaisser énormément de dégâts et offrant des bonus positifs à vos guerriers.

Difficile d’en dire beaucoup plus de Pixel Heroes Byte and Magic. Alors que ce dernier se montre relativement convaincant, l’on ne peut décemment pas s’émerveiller sur les graphismes ou la jouabilité. En revanche, l’on sourira à de nombreuses reprises devant les innombrables références, blagues et clins d’œil que l’on trouve ci et là et que l’on ne peut que vous conseiller de découvrir pour profiter pleinement de tous les aspects bénéfiques du titre. Très facile dans les premières minutes, Pixel Heroes Byte and Magic dévoile sa difficulté ensuite et vous fera regretter la plus courte des escapades, dévoilant son gros potentiel de rejouabilité ; comme en témoignera votre cimetière de héros, qui n’aura de cesse de s’agrandir. Toutefois, et une fois maîtrisée, la progression sera plus fluide et l’on aimera découvrir les meilleurs équipements et multiples références, plus que fun.

Au final, Pixel Heroes Byte and Magic parvient à livrer une expérience assez jouissive, que l’on se plaira à parcourir sous toutes les coutures. Bien entendu, l’on reste ici dans le monde des jeux très light, mais il se classe sans problèmes parmi les meilleurs ; préparez-vous à vivre un très bon moment, lorsque vous passerez les premiers instants plus que compliqués.

Verdict !

     
Graphisme

Oui, Pixel Heroes Byte and Magic n’est qu’une bouillie de pixels, mais aura le mérite de proposer des sprites de qualité par endroits.

— / 20
     
Jouabilité Simpliste au possible. Rien de bien méchant n’est au programme et le tout est une succession de menus, autant dire que vous ne serez pas perdu.
 — / 20
     
Bande Son
L’on regrettera de n’entendre qu’une seule musique principale en boucle, même si cette dernière est assez entraînante.
 — / 20
     
Contenu
Plutôt court dans son ensemble, Pixel Heroes Byte and Magic demande une certaine organisation pour s’en sortir fièrement. L’on appréciera surtout les nombreux clins d’œil (moins présents que dans Rise & Shine et plus admirables) et les faits cachés. Déverrouiller différents personnages permettra, là encore, de tenter une approche différente.
 — / 20
     
Fun S’il peut être énervant dans un premier temps, Pixel Heroes Byte and Magic se montre réellement prenant. Une fois le système bien apprécié, l’on se plaira à retourner dans ce monde, encore et encore. — / 20
     
   Conclusion  
     
Les plus
  Les moins
Aléatoire   Limite musicalement
Beaucoup de classes   Ne plaira pas à tout le monde
De nombreux clins d’œil   Parfois brouillon
Une difficulté à la hauteur et punitive  
Note Finale
  15/20
Si l’on a besoin d’une bonne bouffée d’air frais entre deux titres AAA, il ne fait nul doute que Pixel Heroes Byte and Magic est fait pour vous. Alors oui, le titre est très punitif et laisse un sentiment assez brouillon par endroits, mais il se montre aussi très convaincant. La moindre erreur est souvent synonyme de game over définitif, mais l’on se plaira à recommencer sans sourciller, jusqu’à trouver l’équipe parfaite.

 

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction est un regroupement des acteurs de MoveForGames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.