Test de Sniper Ghost Warrior 3 sur Xbox One et PS4 : Un air de déjà vu

Score de la rédac
Score des lecteurs
[Total : 2    Moyenne : 2.5/5]

Nouvel épisode de la licence concurrente directe de Sniper Elite, Sniper Ghost Warrior 3 entend bien révolutionner son univers, notamment en proposant un monde ouvert assez vaste, ce qui ne vient pas bouleverser la nouvelle référence sur les consoles actuelles. Sur le papier, le joueur est alors plus libre d’explorer à sa guise les environnements, et cela n’est pas forcément pour déplaire, même si l’on possède ce goût de déjà vu.

L’histoire de Sniper Ghost Warrior 3 est simple ; le joueur y incarne Jon North, un sniper Américain à qui incombe la lourde tâche de mettre un terme à la progression des séparatistes en pleine Géorgie, un pays en proie à la guerre civile. Dans le même temps, vous ne perdrez jamais de vue un objectif plus personnel, retrouver votre frère et savoir ce qu’il s’est réellement passé, quelque temps plus tôt. Lourd programme en perspective donc, mais qui pourrait presque nous faire penser à une escapade digne d’Ubisoft.

En effet, si le pitch principal n’est pas vraiment inédit, que dire de la tournure que prend Sniper Ghost Warrior 3, une fois le ; très long, chargement terminé ? Lancé en Géorgie, seul et avec votre planque comme seul allié, c’est un monde vaste qui se découvrira sous vos yeux. Si, graphiquement, Sniper Ghost Warrior 3 possède un aspect assez léché et une distance d’affichage plus que correct, l’on constatera rapidement quelques défauts, notamment sur la modélisation des personnages moins importants, ou sur certaines textures qui mettent un temps fou à s’afficher. Rien de bien méchant toutefois, puisque, doit-on le rappeler, Sniper Ghost Warrior 3 ne propose qu’un seul temps de chargement au début (5 minutes tout de même), et lors des changements de régions. En parlant de régions, sachez d’ailleurs que les vastes étendues enneigées valent amplement le détour et permettent une diversification appréciable des décors. De son côté, le cycle jour/nuit offre un réel sentiment d’appartenance au milieu, mais l’on ne pourra que regretter que ce pays ne soit pas aussi peuplé qu’il devrait l’être. Les trajets en voitures offrent rarement une rencontre avec des autochtones, et, en dehors des factions ennemis et quelques loups dans les montagnes avoisinantes, la richesse culturelle du lieu est clairement prise à défaut.

Test de Sniper Ghost Warrior 3 sur Xbox One et PS4 : Un air de déjà vu

Qu’on se le dise, cela n’est pas forcément un défaut en soit, puisque Sniper Ghost Warrior 3 parvient, avec brio, à mélanger les genres. Entre l’infiltration, l’action et le sniper à l’état pur, vous n’aurez que trop de choix pour réussir vos objectifs. Monde ouvert oblige, vous trouverez beaucoup de camps ennemis à éradiquer et de nombreux civils Géorgiens à sauver, tout en tentant de récupérer des objets d’art qui vendront décorer vos planques accessibles à tous moments grâce à la navigation rapide. Dès lors, et comme pendant les missions principales, libre à vous de foncer dans le tas au volant de votre voiture puis de sortir votre fusil à pompe ou fusil d’assaut (qui augmenteront votre expérience dans la catégorie Warrior) afin de mettre à terre les derniers survivants, ou de vous infiltrer de la meilleure des façons, notamment pour éliminer chaque garde un à un, sans vous faire repérer. L’essence même de Sniper Ghost Warrior est alors ici, et l’on appréciera l’utilisation du drone pour marquer les ennemis et reconnaître l’endroit sur lequel nous allons pénétrer. Attention toutefois, puisque ce dernier est très bruyant et peut donc alerter les ennemis assez facilement, tout en se montrant très dur à diriger ; tout l’inverse du personnage qui répond de la meilleure des façons. Malgré tout, difficile de ne pas y voir les points communs avec Far Cry et Ghost Recon. L’on se rattrapera néanmoins avec la gestion de la balistique, qui prend en compte le vent et la distance ; autant dire que réaliser un tir à plus de 200 mètres, sans aide affichée, relève d’une très grande maîtrise ; absolument jouissif !

Là où le bat blesse pour Sniper Ghost Warrior 3, c’est du côté de la bande-son en général, qui est loin de faire hommage à ce nouvel opus de la licence. En Français, les doublages se montreront parfois ridicules et sans réelle émotions de la part de leurs acteurs ; difficile donc de réussir à se mettre dans l’ambiance ou de s’attacher à certains personnages dans une telle configuration. De plus, l’on notera encore quelques problèmes de synchronisations labiales, un comble en 2017 et sur un titre de cette envergure. Alors que les bruits ambiants sont plutôt convaincants, l’on pourra encore regretter un clair manque de musique, et, même si la chanson principale est très entraînante et se fond dans le décor, elle pourra vite devenir redondante.

S’il n’est pas très long dans le déroulement de ses quêtes principales, son monde ouvert, ses quêtes annexes et autres défis à réaliser permettent de grossir la durée de vie de Sniper Ghost Warrior 3, et l’on prendra même un certain plaisir à tenter de récupérer les 100 %. Certes, la répétitivité des missions peut avoir raison de vous sur le long terme, mais l’amusement reste présent, et c’est un pari réussi pour Sniper Ghost Warrior 3.

Bien que le titre offre un air de déjà vu ; compréhensible lorsque l’on propose un FPS en monde ouvert, il parvient à rehausser son ADN pour offrir une expérience à la hauteur des attentes. Certes, l’on retrouve une pléiade de bugs en tous genres ; passages à travers les murs, animations d’élimination au corps-à-corps qui nous transportent à une dizaine de mètres, ennemis bloqués dans un rocher, …, et l’on pourra aussi vivement critiquer le moteur physique des véhicules, mais le plaisir de jeu reste entier et l’on se plaira même à découvrir l’histoire dans son intégralité.

Au final, Sniper Ghost Warrior 3 ne peut clairement pas prétendre au titre de jeu de l’année, mais possède de bons aspects qui nous permettent de profiter de l’expérience, sans réellement tenir compte des défauts et autres bugs techniques. Si l’on fait abstraction des doublages parfois catastrophiques, l’on se plaira à évoluer dans les divers environnements, et de sortir des sentiers battus pour pousser un peu plus loin l’exploration, dans des décors souvent très travaillés.

Verdict !

   
Graphisme

Les personnages secondaires ne sont pas toujours très travaillés, et l’on retrouve de nombreux bugs techniques. Toutefois, la beauté de certains décors et l’absence de temps de chargements valent le détour.

15 / 20
     
Jouabilité Outre le moteur physique des véhicules, la maniabilité du drone et quelques problèmes de collisions, Sniper Ghost Warrior 3 reste convaincant.
 16 / 20
     
Bande Son
Une bonne chanson ; mais redondante à la longue, des bruits ambiants de bonne facture, mais, surtout, des doublages loin d’être à la hauteur sur le plan émotionnel ; et c’est fort dommage.
 13 / 20
     
Contenu
Monde ouvert oblige, l’on retrouve de nombreuses actions à effectuer. Quêtes annexes, camps ennemis à raser, civils à sauver. L’on regrettera néanmoins ; comme dans tout FPS en monde ouvert, un clair manque de diversité et une durée de vie un peu faiblarde.
 14 / 20
     
Fun Qu’on se le dise, Sniper Ghost Warrior 3 peut se montrer lassant à cause des multiples actions identiques à effectuer, mais l’on se plaira à évoluer dans cette Géorgie en crise. Se faufiler en tant que ghost est jouissif, tandis que parfaire ses talents de sniper est très plaisant. 16 / 20
     
   Conclusion  
     
Les plus
  Les moins
Sniper en monde ouvert   Les doublages
La beauté de certains décors   Quelques animations discutables
Les 3 façons de jouer   Les soucis techniques
 
Note Finale
  14/20
Le passage en monde ouvert parvient à nous offrir une expérience différente, mais sans toutefois trop s’éloigner des bases proposées par la licence. Parfois jouissif, parfois trop répétitif, Sniper Ghost Warrior 3 parvient tout de même à nous donner du plaisir, et ce, grâce à une difficulté de maîtrise pointue au sniper, pour peu que les aides soient désactivées.

 

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction est un regroupement des acteurs de MoveForGames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.