Test de Dragon Ball Xenoverse 2 PS4 / Xbox One : Un pseudo MMO bien maîtrisé

Score de la rédac
Score des lecteurs
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La licence Dragon Ball n’en est pas réellement à ses débuts, surtout dans les jeux-vidéo. Force est aussi de constater que chaque sortie d’un soft estampillé Dragon Ball parvient à rameuter les joueurs, parfois faute de mieux. Après un premier épisode convaincant ; mais possédant toutefois de gros défauts, Dragon Ball Xenoverse se permet une nouvelle sortie, et compte bien frapper plus fort que son aîné.

Xenoverse

Pour ne pas s’éloigner des bases posées dans Dragon Ball Xenorvese premier du nom, l’on retrouve un scénario finalement assez identique, puisqu’il est ici toujours question de rétablir l’ordre à travers le temps et l’espace. En tant que policier du temps, il vous incombera ainsi de retrouver les époques bien connues des amateurs de l’univers, et d’y rétablir une certaine logique dans les déroulements. L’histoire se souviendra d’un sacrifice de Sangoku pour venir à bout de Radditz par exemple, mais pas d’une force surhumaine de ce dernier et d’une victoire sur Sangoku et Piccolo ; ce sont des évènements comme celui-ci qu’il va falloir surveiller de près, mais, bien entendu, vous découvrirez rapidement qu’une plus grande menace pèse sur l’histoire, et le futur pourrait en être grandement impacté.

Xenoverse 2

Depuis sa création en 1984, Dragon Ball aura réussi à s’imposer comme une belle référence dans le monde des mangas, de l’anime, puis, dans le monde des jeux-vidéo, notamment grâce à des personnages charismatiques et à des combats poussés, vifs et techniques. Si ces derniers possèdent des défauts, ils seront bien souvent oubliés par les joueurs qui ont grandi avec la franchise ; et finalement, très peu de licences peuvent se vanter d’en faire autant. Dans Dragon Ball Xenoverse 2, il n’est pas forcément question de retrouver l’apogée de la licence qu’était Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi 3, mais l’histoire parviendra à tenir en haleine le néophyte comme l’expérimenté connaisseur, tout en offrant des combats simplistes, mais techniques, poussés, mais pas trop.

Xenoverse 7

Alors que votre aventure débute à Coton City ; la ville qui fait office de point de départ et de lieu à explorer, possédant ses boutiques, ses quêtes annexes et autres joyeusetés, la première impression se fera toutefois fébrile. Ici, les décors sont assez variés, mais vides, et combinent la beauté et la laideur ; point positif toutefois, la carte est largement plus grande que celle du premier épisode. Parfois très aliasé, l’on aurait pu avoir peur de se lancer pleinement dans le plat de résistance après la création ; là encore, poussée, mais pas trop, de notre nouveau personnage, celui qui sera le héros muet des récits contés. Pas de panique toutefois, puisque dans le feu de l’action, Dragon Ball Xenoverse 2 se veut très fluide, tout en faisant miroiter des effets visuels charmeurs et c’est bien l’essentiel. Lors des combats, l’on se surprendra à admirer la justesse des animations, faisant augurer du meilleur pour ce second opus, sortit presque deux ans après.

Si, graphiquement, Dragon Ball Xenoverse 2 fait, certes, mieux que son aîné, il ne parvient pas réellement à être à la hauteur de la puissance des consoles actuelles, mais parvient à se rattraper grâce aux animations et effets visuels incroyables, comme nous l’évoquions plus haut. Les attaques spéciales possèdent alors ce cachet si spectaculaire, sublimé par le style graphique qu’empreinte Dragon Ball Xenoverse 2 ; un style très dessin animé, qui permet toutes les folies, sans jamais faire sourciller le joueur, happé par le spectacle.

Test de Dragon Ball Xenoverse 2 PS4 / Xbox One : Un pseudo MMO bien maîtrisé

Xenoverse 4Xenoverse 6Xenoverse 8

C’est le même constat qui se dégage des combats, poussés, mais pas trop. Réaliser les enchaînements de bases ne demandera que de simples pressions sur les touches d’attaques faibles et fortes, mais réussir un enchaînement plus complexe demandera un investissement plus complet dans le système, et l’on se surprendra à améliorer notre technique pour rivaliser sereinement avec les adversaires ; parfois très nerveux, de Xenoverse 2. Si les combats sont jouissifs, l’on pourra encore pester sur le système de défense et d’esquive, qui manque toujours de précision et de moyens de s’en sortir lorsque la barre d’endurance est vide, vous laissant à la merci la plus totale de votre opposant ; réaliste, mais agaçant. Se voulant néanmoins plus grand public que les épisodes plus anciens, le système de combat est convaincant et tient en haleine, malgré une caméra parfois un peu folle.

Xenoverse 5

Tout comme tout bon MMO qui se respecte, Dragon Ball Xenoverse 2 veut faire de son multijoueurs son fer de lance, permettant une aventure disponible sous un angle nouveau, et surtout appréciable. Dès lors, l’on pourra effectuer différentes missions annexes en compagnie d’autres joueurs, ou partir au farm de boss lors des missions de raids, plus compliquées à négocier, mais hautement enrichissantes, tant sur le plan de l’expérience ; servant à améliorer nos attributs, que sur le plan des accessoires et autres tenues que l’on pourra récupérer. Plus nerveux que dans le premier opus, le multijoueurs gagne en intensité et permet de diversifier un mode solo que les amateurs de Dragon Ball ne connaîtront que trop bien, malgré quelques libertés prises grâce au scénario, assez permissif.

Si Dragon Ball Xenoverse 2 se veut très marquant et bien mieux inspiré que la copie brouillonne qu’était Dragon Ball Xenoverse, il reste un point venant ternir l’immersion et l’expérience globale, la bande-son. Ici, si l’on soulignera l’importance de retrouver les vois Japonaises ; parfaitement maîtrisées, l’on pourra souffler devant certaines musiques présentes lors des combats ou de nos pérégrinations dans Coton City. Pas question de retrouver des thèmes de Dragon Ball à chaque fois, puisque la musique jouée pourrait nous rappeler les plus belles heures des fêtes foraines ; un choix discutable lorsque l’on regarde la richesse de l’univers.

Xenoverse 1

Enfin, Dragon Ball Xenoverse 2 dispose d’un contenu relativement élevé pour tenir en haleine les joueurs de très nombreuses heures. Alors que l’on pourra pester sur le nombre de missions annexes obligatoires pour poursuivre l’aventure, l’on ne pourra que sourire devant les défis présentés et sublimés par le mode en ligne. Partir à la recherche des Dragon Ball ou du meilleur équipement possible vous prendra énormément de temps, de la même façon que réussir les quêtes annexes les plus dures et les missions de raid demanderont une technique maîtrisée et des personnages de haut niveau.

Au final, Dragon Ball Xenoverse 2 parvient, sur PS4 et Xbox One, à faire mieux que son aîné, tout en proposant des défis plus costauds et une jouabilité plus nerveuse et poussée techniquement. Si l’on constatera encore quelques points négatifs comme une bande-son parfois volatile et des graphismes qui ne sont pas à la hauteur de la puissance des consoles actuelles, le multijoueurs et le fun procuré par le contenu parviendra à séduire le joueur néophyte, comme l’expérimenté ; une belle pioche, donc.

Verdict !

     
Graphisme

Bien qu’il ne soit pas à la hauteur de la puissance des consoles actuelles, Dragon Ball Xenoverse 2  possède des effets visuels sublimes et des cinématiques entraînantes.

15 / 20
     
Jouabilité Poussée, mais pas trop, la jouabilité prouve qu’elle parvient à être technique, même en s’imposant auprès du grand public. Loin d’un véritable jeu de combat, le bilan est toutefois convaincant, malgré une caméra un peu folle.
17 / 20
     
Bande Son
Avec les voix Japonaises, Dragon Ball Xenoverse 2 parvient à se rapprocher de l’anime ; malheureusement, certaines musiques détachent le joueur de l’expérience.
15 / 20
     
Contenu
Incroyablement long, DBX2 peut se vanter de tenir en haleine les joueurs, durant de très nombreuses heures. Multijoueurs, histoire, quêtes annexes, raids, équipements, améliorations de personnages et futurs évènements, vous ne quitterez pas Coton City de sitôt !
18 / 20
     
 Fun Jouissif, Dragon Ball Xenoverse 2 dévoilera très vite ses nombreux charmes, surtout en multijoueurs. Dans tous les cas, vous ne verrez pas le temps passer.
18 / 20
     
   Conclusion  
     
Les plus
  Les moins
Personnalisation   Aliasing
Technique…   … Mais pas trop
Univers respecté   Caméra folle
Multijoueurs   Censure !
Durée de vie !
Note Finale
  16/20
 Si l’on était en droit d’émettre quelques réserves suite à un premier opus plein de promesses, mais qui s’avérera trop faible, force est de constater que Dragon Ball Xenoverse 2 parvient à livrer une copie digne des attentes des joueurs. Outre l’aliasing constant, l’univers est respecté et le contenu est gigantesque ; une belle claque pour les amoureux de la licence, comme pour les petits nouveaux.
 

XCh4oSX

Joueur invétéré, j'aime changer d'univers et reste à la constante recherche du successeur de Shenmue ; bien sûr, je n'oublie pas Yakuza et Persona, ni ces chers Sonic et Conker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.