Test de Robinson The Journey sur PS VR : Enfin le premier VRAI jeu en réalité virtuelle

Images éditeur.

Attendu par beaucoup depuis de nombreux mois maintenant, Robinson The Journey daigne enfin se montrer disponible pour les joueurs. Bonne ou mauvaise pioche ? Le suspens n’est pas réel, l’on a tiré un roi et il ne faisait aucun doute de cela.

RobinsontheJourney

Si le PS VR commence seulement à montrer ce dont il est capable depuis quelques semaines ; Tethered, Eagle Flight, …, l’on était en droit d’attendre l’expérience qui viendrait ; enfin, dépayser le joueur sur une période assez longue, un moment marquant et dont il sera bon de se rappeler dans nos vieux jours. Sur le papier, c’était l’ambition principale de Robinson The Journey sur PS VR, et, dans les faits, le constat est plutôt réjouissant, malgré quelques petits défauts.

RobinsonTheJourney1

Bonne nouvelle donc, l’on peut enfin qualifier un titre de AAA sur l’accessoire de Sony. Avec Robinson The Journey, les développeurs de Crytek ; habitués à livrer des aventures convaincantes aux joueurs, viennent poser les bases de la référence future pour les titres PS VR. Dans son histoire, Robinson The Journey met le joueur dans la peau de Robin, un jeune garçon ; à la voix pourtant très féminine, qui se sera écrasé sur une terre hostile, une terre qui abrite dinosaures et autres joyeusetés ; que les amateurs de Jurassic Park se préparent à vivre une histoire aussi prenante que pesante par moments. Ses liens avec Higs, un robot, et Leika, un bébé T-Rex apprivoisé, permettent d’étoffer un récit qui, de prime abord, semble des plus simplistes.

Bien entendu, dans Robinson The Journey, l’on ne regarde pas les évènements, nous les vivons ; réalité virtuelle oblige, et l’aspect graphique du soft parvient à conforter l’illusion de ce monde nouveau. Si Robinson The Journey possède toujours un certain aliasing, ce dernier sera finalement bien moins prononcé que sur les précédents titres du PS VR, et le soft pourra même se targuer d’être plutôt très beau ! Si la distance d’affichage se veut conséquente par endroits, l’on pourra néanmoins regretter un clipping intrusif parfois, et ce, même sur la PS4 Pro. Pour le reste, en revanche, l’aliasing n’est pas réellement prononcé et certains décors fourmillent de détails que l’on se plaira à observer de près, sans constater le moindre problème technique. Bien sûr, l’on reste très loin d’un affichage classique, mais l’immersion proposée est exceptionnelle.

Test de Robinson The Journey sur PS VR : Enfin le premier VRAI jeu en réalité virtuelle

RobinsonTheJourney2

Dans ses mécaniques de jeu, Robinson The Journey offre plusieurs phases, toutes dignes d’un véritable jeu d’aventures. Ici, l’on peut prendre son temps dans le camp de base, à jouer au basket-ball, par exemple, ou partir à la recherche de plantes et d’animaux divers que l’on n’aurait pas encore découvert afin de les scanners et d’incorporer leurs données dans notre encyclopédie. Si ces atouts sont appréciables, Robinson The Journey sur PS VR offre également des puzzles et casse-tête à résoudre pour progresser ; rien de bien méchant, ni de trop dur, la progression se fait sans mal tout au long de l’histoire, une épopée qui vous demandera tout de même entre 6 et 10 heures en fonction de votre vitesse et de votre envie de découvrir les moindres recoins, tout en promettant des moments très marquants pour les joueurs.

D’un point de vue jouabilité, Robinson The Journey en convaincra certains, mais en rebutera bien d’autres. Alors que le système de déplacement n’est pas en cause ; et modifiable en fonction de l’endurance du joueur, les scènes d’escalade pourront mettre mal à l’aise, d’autant qu’il faut constamment regarder en hauteur. Autre point négatif, l’on regrettera l’incompatibilité aux PS Moves, Robinson The Journey ne se jouant qu’à la manette ; toutefois, les déplacements n’auraient pas été aussi fluides avec les Moves ; question de préférence qui changera en fonction des participants.

RobinsonTheJourney3

Niveau ambiance et bande-son, Robinson The Journey n’a absolument pas à rougir face aux plus grands. Si l’on s’y croirait vraiment, les doublages ; en dehors de ceux de Robin, la seule faute de goût, très certainement, sont exemplaires et les bruits environnants peuvent faire frisonner. Ces atouts parviendront alors à faire oublier les défauts légers du soft, comme cette imprécision légère dans les mouvements.

Au final, Robinson The Journey a toutes les qualités pour se faire une place de choix dans la ludothèque d’un joueur, et le bilan est d’autant plus réjouissant et captivant pour les amateurs de dinosaures. Signalons également que Robinson The Journey est beau sur PS4 normale, mais que le passage sur PS4 Pro permet de découvrir un univers plus complet, plus beau, plus fouillé, possédant moins de clipping, et, surtout, moins pixélisé, une mise à niveau qui donnera toutefois l’impression que Robinson The Journey n’aura jamais été pensé pour la PS4 normale.

Verdict !

     
 Graphisme

Sur PS4 Pro, Robinson The Journey se permet une incroyable avance sur ses concurrents. Si l’on regrettera quelques effets, l’on ne pourra qu’être émerveillé devant tant d’éléments sous nos yeux.

16 / 20
     
 Jouabilité Excellente ou tout juste passable en fonction des individus, la jouabilité est, dans l’ensemble, plutôt correcte si l’on fait abstraction des phases d’escalade et de l’impossibilité d’utiliser les PS Moves.
 14 / 20
     
 Bande-Son
Si une bonne bande-son parvient à glorifier une ambiance, celle de Robinson The Journey fait le boulot. Attention néanmoins a la voix de Robin, qui vient assombrir une jungle des plus luxuriantes.
15 / 20
     
 Durée de vie
La bonne surprise de cette fin d’année. Avec une durée de vie convenable, les joueurs pourront encore tenter de remplir leur codex à 100 % pour tout découvrir. Au total, et en fonction de vos actions, comptez entre 6 et 10 heures ; voire même un peu plus.
 14 / 20
     
 Ambiance Entre les dangers de la jungle, et la beauté des lieux, l’ambiance de Robinson The Journey est exceptionnelle, et encore inégalée.
 19 / 20
     
   Conclusion  
     
Les plus
  Les moins
Très beau !   Parfois imprécis
Style luxuriant   Pensé PS4 Pro
Long  
L’ambiance !    
Note Finale
  14/20

Si Robinson The Journey pouvait aspirer à une meilleure note, l’on ne pourra que regretter qu’il fût vraiment pensé pour la PS4 Pro, laissant presque les joueurs possédant une PS4 normale avec une version d’une qualité inférieure. En faisant abstraction de cela, l’on ne pourra qu’être sous le charme de Robinson The Journey, un titre à posséder absolument dans sa ludothèque PS VR !

L’avis d’une collègue :

Incroyable à tout point de vue, Robinson The Journey parvient à charmer les joueurs en quête de sensations fortes. Un défaut pourtant évident ; pourquoi ne peut-on pas utiliser les PS Moves ?! D’autant que le héros tient dans sa main un objet qui ressemble étrangement à un Move.

 

La Rédaction

La Rédaction

La Rédaction est un regroupement des acteurs de MoveForGames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.